travaux d’automne

Le week-end du 21 novembre a été propice pour passer du temps au jardin. Et il y a du travail!

Ranger et nettoyer dans le local,

Débiter tout le bois généré par la coupe des aulnes du côté du composteur.

Ramasser des feuilles pour venir recouvrir le mandala et les carrés potagers. Ces feuilles vont protéger la terre et se dégrader pendant tout l’hiver et venir enrichir la terre.

Merci à toute l’équipe!

Plantation d’arbres fruitiers

Grand remue ménage dans le jardin ce week-end du 15 novembre. Malgré une météo capricieuse, nous avons pu trouver une fenêtre pour préparer la terre et planter 4 bels arbres fruitiers. Ce sont des fruitiers en racines nues, il ne faut pas tarder à les mettre en terre.

Quelques jardiniers s’organisent et se donnent rendez-vous samedi après midi pour les planter.

  1. Il faut déterminer les zones de plantations. Nous décidons d’en planter 3 à la limite de la zone 5, dite « zone naturelle » entre le noisetier et l’aulne qui a du être coupé. Le quatrième sera planté proche de la clôture de l’autre côté du jardin sur la zone haute.
  2. Il faut creuser des trous, pas si simple quand on se trouve dans un endroit où les racines de l’aulne sont encore bien présentes.
  3. Maintenant, il s’agit de vous dévoiler les arbres que nous avons choisi …

Les espèces sélectionnées:

un pommier Clochard et un pommier Reine des reinettes

un prunier de prunes vertes et un autre de prunes rouges

Et dans quelques années, nous pourrons déguster de bonnes tartes ou confitures…

Une classe maternelle au jardin.

Le 23 septembre 2020, une classe maternelle de l’école du Bois Saint Louis est venue visiter le jardin pédagogique. Les élèves de 3 à 5 ans sont reçus par deux jardiniers, Colette et Gautier.

Gautier montre différentes cultures présentes dans le jardin: ici, les tomates.
Colette montre quelques carottes …

Et voilà 24 élèves partis à la découverte des fruits et légumes dans le jardin.

Beaucoup de tomates que les élèves ont pu goûter, des haricots verts, des betteraves, du maïs, des cornichons, des concombres, des courgettes, des carottes… intéressant de découvrir toute cette diversité. Pour beaucoup, voir des légumes dans un jardin, c’est une découverte.

C’est un lieu que l’enseignante met à profit pour expliquer l’importance de l’eau et du compostage dans un jardin. Il s’agit de répondre à des questions comme: – Comment récupérer l’eau? – Pourquoi récolter les déchets pour le composteur?

Dons au jardin

samedi 19 septembre 2020
Loïc, un sympathique orvaltais, est venu au jardin ce matin avec des outils de jardinage. Loïc quitte prochainement sa maison pour aller vivre en appartement au bord de la mer. Il tenait à les offrir au jardin en Permaculture d’Orvault.

Un grand MERCI à Loïc pour son don
Avec les salutations anticipées de tous les jardiniers des Ateliers écolocitoyens d’Orvault

Sauvetage des plants de tomates

15 juillet 2020: constat: Quelques pieds de tomate sont atteints par le mildiou.

Des tâches brunes sur la base du pied, la tige et quelques branches.

Sur les 4 pieds, un pied est très atteint. En sécurité, je décide de l’arracher. les 3 autres sont beaucoup moins touchés. Un traitement s’impose. Il sera vaporiser sur l’ensemble de la plante.

La recette: une cuillère à café de bicarbonate, un petit bouchon de savon noir pour un litre d’eau.

Le traitement est vaporisé généreusement sur les plants malades. En prévention, tous les autres plants du jardin sont traités. Et c’est parti pour une heure de vaporisation!

Deux jours plus tard, les tâches ont disparu. Le traitement a été efficace…

La saga des salades

Depuis juin, les plants de salades offerts par Jean ont été l’objet de toutes les attentions :

Les limaces et les escargots sont très friands des jeunes plants de laitues, nous en avons perdu une grande quantité, dévorés dans la nuit qui suivait leur repiquage.

La pluie de la mi-juin aurait pu favoriser la reprise mais elle a stimulé l’appétit des gastéropodes, puis l’imagination des jardiniers pour les contrer : coquilles d’oeufs, bordures de ronces tressées, bassins d’eau, fil de cuivre, barrière de fougères, cendre, panneau « sens interdit » et finalement, Jean-Michel a réalisé une sorte de berceau suspendu par des fils de fer qui a permis de sauver les plants qui poussent dedans (mais pas tous ceux d’en dessous).

 

Un portique a été dressé pour soutenir des haricots mange tout et des petits pois (merci à Sonia pour les photos).

 

Jean-Michel a aussi évacué une partie des branchages de l’arbre abattu, nettoyé les gouttières du local, arraché une partie des bambous qui repoussaient. Une équipe très soudée s’est organisée pour étaler du paillis, planter des patates, des betteraves, des physalis, désherber entre les averses…

 

Le 27 juin s’est déroulé un goûter convivial avec une partie des jardiniers et des amis du jardin

Debout : Eric, Pascal, Marie-Agnès, Françoise, Geneviève – Assis : Jean-Michel, Zino, Gautier, Dominique (derrière) et Sonia

 

A suivre : la saga des tomates

 

A bientôt !

 

 

 

En attendant le 11 mai 2020

Notre jardin partagé est inaccessible depuis le 17 mars car il est situé dans le parc de la Gobinière, qui est lui-même fermé au public.

Les jardiniers ont hâte d’y retourner et en attendant le 11 mai, ils ont préparé des semis chez eux en quantité.

 

Sophie s’est lancée dans la production de patates douces et ça fonctionne bien

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fiche de culture est disponible ici. Elle assure que la germination est lente mais Sophie a la main verte, ça a donc été assez rapide.

Sophie s’est lancée dans les semis en grande quantité: tomates, choux, concombre, cornichons, melon, cosmos, tournesol…

Chez Mady aussi, c’est un début :

Tomates et autres plants non étiquetés semés par Pascal

 

Chez Françoise, ce sont des oeillets d’Inde (tagètes), des tomates coeur de boeuf, une courgette et du basilic.

Sur le blog de Yannick HIREL, un article explique pourquoi il est utile de cultiver les oeillets d’Inde en association avec les tomates.

 

Sonia a semé sur son balcon des carottes de Guérande, du poivron California Wonder Orange, des tomates de Marmande…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Eric a lui aussi fait quelques semis mais il aura pour la première fois un potager à lui dans le jardin familial. Peut-être s’inspirera-t-il des bacs de culture réalisés en matériaux de récupération par Dominique ?

Colette a préféré les petits contenants et les récoltes rapides avec les radis et les salades :

 

 

Nous avons hâte de découvrir l’évolution de notre jardin après deux mois et demi sans visite.

Le moins d’interventions possible est l’une des bases de la permaculture mais il sera sans doute temps de dégager les allées (même si aucune classe de maternelle ne viendra malheureusement avant l’automne), retourner le compost, cueillir les fraises que les gastéropodes nous aurons laissées…et faire nos repiquages.

 

A bientôt !